Qui sommes-nous ?

Les chemins de musarde, un site internet…

Coucou, cIdentité‘est moi Messire Gaspard du Val, le Baudet Railleur… modernisé !

Soyez les bienvenus sur le site internet « les chemins de musarde » de moi, le plus bel âne « railleur » de La Loire à vélo et de lui, mon humain, randonneur-excursionniste, philosophe et photographe : Pedibuscyclus.

Ce site internet reprend « les fonds de commerce » des blogs « carnet de randonnée » entre randonnées et voyages, récits et photos, de mon humain et « pedibuscyclus » parlant de la politique des déplacements doux. Il reprend aussi deux nouveaux répertoires avec des photos du fleuve magique qu’est la Loire et « La boîte à images » où vous retrouverez les photos « coups de cœur » de mon humain. Un dernier répertoire : « Écologie », vous informera sur l’évolution des sentiments très écologistes de mon humain.

Soyez fidèles à ce site internet http://www.lescheminsdemusarde.fr qui vous contera, comme par le passé avec les deux blogs, les aventures « extraordinaires » de mon humain, à bicyclette et à pied, avec toute la prudence de rigueur, dans le respect de Dame nature.

Rassurez-vous, je reprendrai, de temps à autre, le mulot… euh ! la souris… si mon humain est empêché !

Bonnes visites…

Les photos de ce site internet sont réalisées par mon humain « en images aléatoires » suivant la page que vous ouvrez…

La photo en tête de cet article, c’est moi, une photographie de mon humain alors que je lui parle « d’âne à âne… euh !… à humain ».

La photo de fond du site internet est de mon humain, prise à l’étang de Montpercher en Loir-et-Cher.

La photo ci-contre est mon humain prise par l’ami Michel R. sous la pluie du côté de Saint-Emilion (33) et ci-dessous, c’est mon humain soi même, prise dans la montée du Col du Stelvio, en Italie, par l’ami Luc R. lors d’une excursion itinérante en toute autonomie.Copie de Photos luc 213

Photo : … Hein ! Il est beau mon humain, besogneux, dans la montée très difficile d’un des plus grands cols alpins ! Et, chargé avec ça !!! Hi han ! Hi han !

Signé : Messire Gaspard-du-Val pour vous servir…

Voir aussi les anciens blogs de mon humain :

http://carnetderandonnee.over-blog.com

http://pedibuscyclus.canalblog.com

Et aussi, un peu de modernité avec notre page Facebook « Lescheminsdemusarde » à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/pedibuscyclus/

 

Le bilan …

C’est le lundi 06 février 2006 que j’ai quitté définitivement la ffct à laquelle j’étais pourtant très attaché. Certains ont cru à un coup de tête … ! Et bien non, ma décision était prise depuis trois ou quatre ans déjà et j’ai attendu la petite goutte d’eau, pour débloquer la situation, qui ne manquerait pas de venir.

L’analyse : Avant toute chose, je n’ai rien contre l’institution ffct bien au contraire, mais je suis en désaccord total avec la politique mise en place par ses dirigeants depuis de trop nombreuses années ! Alors, quand la passion vous anime, pour éviter d’être malheureux, il faut savoir faire des choix, s’y tenir ou « fermer sa gueule » en courbant l’échine de la soumission !

29-G-vers-le-col-de-Saint-GenExplications et bilan : Donc, j’ai quitté la ffct sans aucun regret, las d’une fédération incapable de développer le tourisme à bicyclette de manière harmonieuse en respectant ses schémas historiques. Incapable de faire appliquer ses décisions comme par exemple la charte sur la publicité. Incapable d’éduquer ses troupes en ne distribuant pas la revue fédérale à chaque adhérant pourtant vecteur essentiel à l’éducation. Seulement capable, et c’est triste, de développer une commission « voyages » en faisant un choix économique pour le moins discutable : le pouvoir de l’argent, privilégier les plus aisés financièrement, au détriment du plus grand nombre, à se payer un voyage à l’autre bout du Monde et ses trop nombreux bénévoles pour l’occasion en manque de désintéressement pour certains ! Et, je ne parle pas du développement d’une bicyclette de randonnée crédible, toujours annoncée mais jamais arrivée, au lieu de voir se développer ces illusoires vélos de course inconfortables au possible. Où est un lobbying efficace ? Une absence de gestion crédible pour le moins !

Je peux comprendre, avec le XXIème siècle, l’arrivée d’une certaine modernité notamment au niveau de la technique cycliste. Mais, la ffct d’aujourd’hui, développe un cyclisme de loisir et surtout de mode mais plus, et c’est dommage, l’activité du cyclo-tourisme dit classique et excursionniste qui faisait sa richesse et son originalité par le passé ! Se rend-elle compte de sa néfaste erreur ? On ne joue pas au foot-ball avec un ballon de basket, en vélo c’est pareil. Le vélo-touriste utilise une randonneuse adaptée au tourisme à bicyclette conforme avec le Code de la route et pas un vélo de course, avec les lunettes qui vont avec, justifiés seulement par un besoin d’image d’un ego mal placé et de s’alléger pour les plus âgés… Maigrir est certainement plus efficace, mais il reste aussi… le vélo électrique lorsque la santé l’oblige pour garder toute son autonomie !

La confirmation de ces quelques lignes qui précèdent se vit tous les jours, sur l’itinéraire de La Loire à vélo par exemple que je fréquente assidûment. Randonneurs, vélo-touristes ou voyageurs à bicyclette, familles joyeuses, groupes informels ou organisés, tous indépendants et autonomes, pratiquent un tourisme à bicyclette de qualité en dehors de toute contrainte fédéraliste qu’ils me disent, au cours de conversations impromptues, fuir par ailleurs. Leurs bicyclettes sont, le plus souvent, bien adaptées au voyage à vélo.

Le vécu de mon départ : Dans ma vie d’avant, lorsque j’étais un bénévole reconnu au sein de la ffct, j’avais un nombre d’amis considérable, comme par hasard attirés par ce qui « brille » ! On me passait la main dans le dos, on me souriait et, du jour au lendemain, parce que j’ai fait un choix différent, ces « amis » ont brusquement disparu. Plus personne ! Sauf quelques copains fidèles à se compter très facilement ! Maintenant, je sais qui sont mes vrais amis, et je les remercie de leur fidélité !

Corse Col de Mercujo mai 20017Mes rêves devenus réalité : Depuis ce jour de 2006, l’esprit libre par ailleurs, j’ai réalisé de nombreux rêves comme, en premier, le voyage à pied à St Jacques-de-Compostelle, ensuite le tour de Corse à bicyclette en toute autonomie ou encore un voyage itinérant à vélo de Vallorcine au Stelvio, célèbre col italien, via la Suisse du Sud et l’Italie du Nord et bien d’autres voyages itinérants encore aux quatre coins de notre beau pays, comme par exemple, le Pilat et la Haute Ardèche … (1ère photo signée Geneviève P. en haut à gauche de cet article).

En Val de MEROutre « la balade » à Compostelle, j’ai aussi accompli de nombreux voyages à pied comme la randonnée Stevenson, le tour de Belle-Île, le tour des monts d’Aubrac, la Grande Traversée du Jura, La Transloiretchérienne, le Pass’Châteaux, etc… Bref, j’ai pris du plaisir dans mon tourisme vert !

Toujours bénévole… mais ponctuellement : Et puis, je donne mon bénévolat désintéressé et ponctuel à plusieurs associations et notamment à la revue de tourisme à bicyclette Le Randonneur et ses amis-abonnés en organisant des « rencontres ». J’y côtoie des femmes et des hommes de grande qualité mais aussi quelques personnages décevants, le monde n’est pas parfait ! A la demande, je travaille pour la Confrérie des 650 avec la responsabilité de la rubrique « occasions » de son site internet. Par ailleurs, je collectionne les cols avec le Club des 100 Cols : à ce jour et de manière définitive car le chiffre est symbolique 1 000 cols dont 58 à plus de 2 000 mètres.

DSCN0018 - CopieEn retrouvant d’anciennes connaissances, j’ai commencé à fréquenter assidûment, pour mon grand plaisir car j’y retrouvais mes valeurs, l’Amicale des Randonneurs Cyclo-touristes en 2009 (Amicale indépendante de tout mouvement fédéraliste) pour y adhérer enfin en 2014 ce qui m’a permis de longuement réfléchir, cinq années… Sans doute une certaine peur à revenir dans le milieu associatif ! Depuis, je donne à l’Amicale mon bénévolat en responsabilité du carnet annuel de l’adhérent et vice-président depuis octobre 2016. Je suis aussi un bénévole ponctuel pour mon club de randonnée pédestre.

Voilà ce qu’ont été ces dernières années, avec quelques soucis de santé par ailleurs qui m’obligent aujourd’hui à être prudent tout en continuant à rêver à de futurs voyages, à pied, à bicyclette… Bref, en étant tout simplement un excursionniste HEUREUX !

Trop de caractère ? : En novembre 2014, certains de mes « amis » d’avant février 2006 souhaitaient ma présence aux 40 ans de mon ancien club cyclo de Mer (Loir-et-Cher) et aux 20 ans de l’organisation de la semaine fédérale internationale de cyclo-tourisme de 1994, parce que j’y avais eu quelques responsabilités… Après avoir dit oui, certainement trop vite dans un premier temps, et après avoir beaucoup réfléchi, j’ai pris la décision de n’y être pas présent… Un refus de m’afficher auprès de quelques pseudo bénévoles d’aujourd’hui qui, pour certains, ne me disent même plus bonjour ! On me reproche ce choix depuis, mais je suis ainsi fait en ne regrettant rien et tout à fait en accord avec mes sentiments !

En conclusion : Je déplore l’absence d’esprit critique constructif dans le milieu de la randonnée à bicyclette. Trop de personnes adoptent une attitude de consommateurs. Cependant, chaque année, certains réagissent et nombre de randonneurs quittent la nébuleuse fédérée pour découvrir un autre milieu plus en adéquation avec leur sensibilité.

Pour ce qui me concerne, au vu du déroulé de la vie, de l’évolution néfaste de la politique de la ffct par la faute de ses dirigeants, je me félicite d’avoir pris LA bonne décision ce lundi 06 février 2006 pour vivre pleinement mes rêves… d’ailleurs !

Nul, qui que ce soit, de près ou de loin, ne peut et ne pourra jamais toucher à ma Liberté, de vie, de choix, de penser, de rêver, … tant qu’il me restera un soupçon de lucidité !

Je ne serai jamais un béni-oui-oui, un cajoleur, un profiteur, un manipulateur agissant par intérêt personnel. Mes valeurs sont autrement faites, d’humanité, de respect, d’honnêteté, d’intelligence (enfin j’essaie), d’altruisme, d’empathie, de compassion … rassurez-vous, je ne suis pas parfait, loin de là, mais je me soigne !

LIBERTÉ chérie : que du BONHEUR !

Au plaisir !

Signé : Pedibuscyclus.

VŒUX …

Bonjour,

A tous mes amis, de près ou de loin, qui m’ont ou vont m’adresser leurs vœux expédiés en un UNIQUE message à de MULTIPLES destinataires, je ne vous répondrai pas.

Rassurez-vous, rien de très grave, je ne suis pas fâché. Cependant, très certainement par la faute d’une éducation quelque peu psycho-rigide, le procédé me dérange. Je souhaite conserver certaines valeurs importantes à mes yeux comme le respect de chacun.

Par contre, bien sûr et avec grand plaisir, je répondrai individuellement aux amis qui auront un message de vœux en direct et j’enverrai mes vœux personnels à certains de mes amis plus âgés que moi.

Merci de votre compréhension.

Amitiés.

INFORMATION… aux abonnés…

On me l’avait dit, je l’ai constaté depuis. Vous souhaitiez recevoir les derniers articles en direct ou la « Newsletter »… Ces possibilités ne fonctionnent plus et la liste de tous les abonnés a disparu lors d’un changement de version automatique du logiciel WordPress indépendant de ma volonté. En conséquence de quoi, ces facilités ne sont plus possibles à ce jour faute d’abonnés. Seule la fonction « NOUS CONTACTER » a été conservée. Elle est à utiliser pour nous envoyer un message.
Anciens amis abonnés, toutes nos excuses, Merci de votre compréhension.