Nouveau danger sur La Loire à vélo

Le vendredi 8 décembre 2017, en rendant visite à Messire Gaspard, l’âne le plus photographié de l’itinéraire de La Loire à vélo, j’ai eu la désagréable surprise de constater un acte de vandalisme gratuit sur la levée de Loire, côté commune de Mer, entre les ponts de Muides-sur-Loire et les villages de Courbouzon et d’Avaray en Loir-et-Cher.

Manifestement, un agriculteur des environs, voulant accéder à son pré afin de récupérer des balles de foin entreposées là depuis plusieurs années, s’est affranchi, fâché, de bien des obstacles placés devant lui, un véritable acte de vandalisme.

Il a tout d’abord « bousculé » les plots béton à l’entrée de la levée de Loire, puis 1,500 km plus loin, il a dégagé la descente de son pré en entreposant un énorme rocher sur l’itinéraire de La Loire à vélo rendant dangereux la circulation des vélos.

L’entrée de son pré avait été obstrué il y a quelques années afin de rendre inaccessible les bas de levée aux éventuelles amateurs de rave-parties qui venaient souvent alors en Val de Loire.

J’ai averti par message le Conseil Départemental de Loir-et-Cher, en charge de l’entretien des levées, avec photos à l’appui. Celui-ci, avec célérité, a remis en place les lieux le mardi 12 décembre 2017 en déplaçant sur place deux agents, un camion et un tractopelle.

En tant que contribuable, j’encourage vivement le Conseil Départemental a envoyer la facture des travaux de remise en état au contrevenant irresponsable …