« Le Refuge » de mes ancêtres vers une nouvelle aventure

Mon arrière grand-père a acheté cette maison d’ouvrier agricole en 1924. A son décès, mon grand-père en a hérité et trop rapidement mon père en 1951. J’avais 6 mois lorsque mes parents m’ont fait découvrir ce qui allait devenir la maison de famille.

Mon père l’avait baptisé Le Refuge car c’était là que toute la famille se réunissait chaque été et mon beau-frère en avait confectionné la pancarte apposée sur la façade de la maison.
Après mon père, ma sœur en fut l’heureuse propriétaire et sa fille, ma nièce, lui a succédé. La maison fut alors rallongée et transformée pour devenir une belle longère.
Mais, chaque été, nous ne manquions pas de venir lui rendre visite. Les dernières vacances eurent lieu en août 2018 avant le déménagement d’octobre 2019 avec la vente à venir.
Pour ma part, entre 1951 et 1973 année de mon mariage, les étés se passaient « à Valigny » et c’était bien : toute mon enfance et mon adolescence.
Depuis, en prenant notre indépendance, nous fréquentons chaque année quelques jours, le camping des Écossais à Isle-et-Bardais tout en venant faire régulièrement la visite à la famille à moins de 5 km.
Aussi, en cette année 2022, la curiosité nous a conduits à passer avec le camping-car au ralenti devant la maison des Colombières. Il y avait bien du changement mais nous n’avons pas su l’expliquer.
C’est arrivé à la route de la forêt que nous avons compris le devenir de la maison en voyant le panneau « Le Refuge Chambres d’hôtes à 600 mètres ».

Voilà une belle et grande idée, Le Refuge accueillant des touristes en mal de solitude et de grand calme et, en plus, c’est beau.
Et nous avons trouvé le site internet qui va bien : https://www.lerefugedugrandchene.fr/
Alors n’hésitez pas amis du grand air et amoureux de la forêt de Tronçais à venir au Refuge, vous ne le regretterez pas !