Une demi-tonne de déchets au kilomètre par an !!!

Voici un article repris de carfree.fr, via Twitter, une demi-tonne par an de déchets au kilomètre sur nos routes… et, je rajoute aussi sur nos chemins, pistes cyclables, trottoirs… devenus des décharges publiques…

Voici une nuisance automobile qu’on n’avait pas encore abordé sur Carfree France. Tout le monde connaît les détritus divers et variés jetés par les automobilistes indélicats et qu’on trouve au bord des rues et des routes. Cela représente au total une masse considérable de déchets qui finissent bien souvent dans l’environnement.

Et quand cela ne finit pas dans l’environnement, c’est ramassé par des fonctionnaires pour un coût difficile à estimer mais qui représente sans doute des sommes considérables tous les ans.

Le chiffre le plus parlant que l’on trouve sur les sites officiels relatifs à la gestion des routes en France, par exemple ici ou ici, parlent d’environ une demi-tonne de déchets au km et par an. Quand on sait qu’il y a plusieurs centaines de milliers de km de routes en France, on peut se faire une idée assez claire des masses de déchets en jeu.

Et que trouve-t-on le plus souvent parmi tous ces déchets ? Des boites de kebab et des sachets de fast-food, les paquets de cigarettes, les mégots, les préservatifs, les canettes de soda, les bouteilles d’alcool… Apparemment, il y a aussi une spécialité venant de la part des routiers, vous savez ceux qui ne payent pas l’écotaxe, ils ont pris l’habitude de jeter au bord des routes des bouteilles en plastique pleines d’urine car ils n’ont pas le temps de s’arrêter… Sans doute à cause de la concurrence impitoyable du fret ferroviaire !

Mais, on trouve aussi des déchets beaucoup plus gros… Un Chef de centre de la Direction Interdépartementale des Routes (DIR) de l’Est de la France déclare: « Bien souvent, des objets encombrants (canapé, machine à laver …) sont abandonnés, soit sur un giratoire ou sur une aire de repos. Après un week-end, les agents ramassent parfois jusqu’à 800 kg de déchets en une journée. »

En voiture (ou en camion), le bord de route (ou de rue) devient une poubelle, voire même une décharge, bien pratique pour se débarrasser de ses déchets, ni vu ni connu à grande vitesse. C’est magique: un vieux détritus pourri qui traine dans la voiture, j’ouvre la fenêtre et c’est fini ! Mieux que le tri ou le recyclage, la disparition, sans doute un nouveau concept écologique.

Sauf que les agriculteurs sont excédés car certaines cultures deviennent tout simplement impossibles à proximité des routes. Ceci dit, c’est peut-être plus sûr pour la santé…

Et tout ceci génère son « écosystème financier » : il faut des policiers pour verbaliser, des campagnes de communication pour tenter de limiter le phénomène, des fonctionnaires pour ramasser, trier, recycler, mettre en décharge, etc… Tout ceci avec notre argent bien entendu… En fait, les automobilistes sont gentils, ils participent au maintien des effectifs de fonctionnaires dans la fonction publique !

Laisser un commentaire