La ruée vers les pompes crée des ruptures de stocks… Prenez votre vélo !

Un article repris de La Nouvelle République édition du Loir-et-Cher du 24 mai 2016.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/05/24/La-ruee-vers-les-pompes-cree-des-ruptures-de-stocks-2725738

PRENEZ VOTRE VÉLO !

Hier soir, encore des files.

Situation ubuesque depuis samedi : les automobilistes créent la pénurie eux-mêmes. Alors que le département est ravitaillé, il y a surconsommation.

Nous l’écrivions dès samedi : la peur du manque crée le manque. Le Loir-et-Cher semblait à l’abri de la pénurie de carburant que connaissent certains départements plus directement concernés par le blocage de dépôts pétroliers suite à la mobilisation contre la loi Travail.

Surconsommation de 20 à 30 %

Pour autant, certaines stations-service sont en panne sèche, ici comme ailleurs. Pourquoi ? Car de (trop) nombreux automobilistes se sont rués vers les pompes… en prévention ! Par crainte irrationnelle d’un manque incompréhensible : les dépôts de carburant qui distribuent en Loir-et-Cher ont de grosses capacités et sont ravitaillés par des raffineries non concernées par les blocages.
A 11 h, lundi matin, la préfecture de Loir-et-Cher indiquait : « La plupart des raffineries ou dépôts de l’Ouest de la France, notamment dans les régions Bretagne et Normandie, fonctionne normalement. Pendant le week-end, une surconsommation de carburant a été relevée dans l’ensemble du département (de 20 à 30 % de consommation supplémentaire). Cette surconsommation par crainte qu’il n’y ait pas assez de carburant a provoqué des ruptures de stocks dans certaines stations-service. »
Le préfet en appelle « à la responsabilité de chacun et invite notamment à se fournir en carburant selon ses besoins habituels. »
Hier, nombre de stations ont été ravitaillées. Pour autant, hier soir encore, on constatait des files d’attente dans certains endroits. Et des ruptures de stocks totales ou partielles dans certaines stations-service.

PRENEZ VOTRE VÉLO !

Laisser un commentaire