Archives mensuelles : mai 2017

ALERTE DANGER… SUR LA LOIRE A VÉLO…

Depuis ce lundi 22 mai 2017, des camions circulent sur la levée de Loire entre le carrefour à la hauteur des ponts de Muides-sur-Loire (Loir-et-Cher) et le lieu-dit La Ferme du Château sur la commune de Courbouzon (41500).

Inutile de vous préciser qu’ils se sont affranchis des plots de béton fermant cette levée de Loire, par ailleurs interdite par signalétique aux véhicules à moteur en déplaçant ces plots.

Les très nombreux touristes à bicyclette sur cette portion de la « Loire à vélo » environ 2,500 km, sont en danger extrême.

Des familles avec enfants en bas âge, des mamans avec la poussette et le bébé, de très nombreux cyclistes, joggeurs, marcheurs, randonneurs, fréquentent cette portion de levée de Loire.

– Quelle responsabilité en cas d’accident ?

– La levée de Loire est-elle en état de supporter un tonnage important à chaque passage, 15 à 20 tonnes le camion chargé ?

– Des autorisations ont-elles été demandées au département ? Si oui, dans quelles conditions ont-elles été accordées ?

Qui peut nous renseigner ?

J’ai transmis cet article aux services concernés du Conseil départemental de Loir-et-Cher… Une réponse, ne rêvons pas !!! Les travaux seront terminés… !!!

Ce matin, mercredi 24 mai 2017, j’ai constaté une dégradation de la levée de Loire photo à l’appui !!!

Pas grave !!! Le contribuable est riche… !!!

Aubracoeur 2017… Émotions !

Il est parfois une grande intensité vécue, trop rare cependant, pour ces moments d’émotion à la vue d’un paysage immense, voire intense, d’une architecture paysanne sublime, d’une musique agréable accompagnée d’un chant en langue occitane, d’une amitié et d’une convivialité fortes entre les participants. J’ai eu le plaisir, la joie, le bonheur de vivre tout cela en ce mois de mai 2017 sur le plateau de l’Aubrac.

Continuer la lecture

Vélo 2012-2017 : un quinquennat (presque) pour rien

Un excellent article d’Olivier Razemon repris du site internet du monde.http://transports.blog.lemonde.fr/2017/05/13/velo-2012-2017/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eté 2012. En ce début de quinquennat, c’est encore vaguement l’état de grâce et le « président normal » prend le train pour se rendre sur son lieu de vacances. Ses ministres sont priés de faire de même ou d’emprunter les lignes aériennes régulières. Au-delà des économies budgétaires, cette mise en scène veut montrer un pouvoir attentif aux préoccupations des simples citoyens. On aurait pu espérer que l’équipe au pouvoir s’intéressât également au vélo, un moyen de transport efficace, simple, rapide, fluide, peu coûteux et non polluant, mais aussi un outil touristique extraordinaire, qui fonctionne très bien dans de nombreux autres pays européens.

Continuer la lecture